Qui doit être vacciné en premier ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de donner la priorité aux professionnels de la santé et de soins de première ligne dans le monde entier.

Les derniers vaccins, récemment annoncés contre le virus COVID-19 représentent notre meilleur espoir pour finalement mettre fin à cette crise sanitaire. Néanmoins, en ce moment même, les quantités des vaccins produits et distribués sont bien inférieures au besoin global clairement identifié. Les questions donc qui se posent sont tout premièrement, qui doit être vacciné en premier? et pourquoi cette détermination est si importante?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de donner la priorité aux professionnels de la santé et de soins de première ligne dans le monde entier, car ils sont actuellement exposés à un risque élevé d’infection en raison du cadre de leurs fonctions. Leur protection immédiate permet de s’assurer la continuité de prise en charge de ceux qui tombent malades.

Des recherches effectuées tout récemment ont révélé qu’au début de la pandémie, les professionnels de la santé avaient 3 à 4 fois plus de chance de contracter le virus par rapport aux citoyens ordinaires. De plus, contrairement à la plupart d’entre nous, de nombreux professionnels de la santé sont bien souvent exposés quotidiennement au coronavirus et de ce fait, doivent donc être proprement protégés afin de leur permettre d’exercer leur profession de manière sûre et efficace.

Il est également recommandé par L’OMS de vacciner en priorité les personnes âgées, ainsi que les personnes identifiées comme étant des personnes à haut risque à cause de leurs antécédents médicaux identifiés qui les rendent plus susceptibles de développer des symptômes graves du coronavirus. Cette mesure proposée peut non seulement sauver des vies, mais également réduire au maximum le nombre de personnes à risque qui tombe gravement malade en cas d’infection.

Finalement, le fait d’accorder la priorité aux groupes ci-dessus mentionnés permet aussi d’assurer que les systèmes de santé continuent à fonctionner afin de soigner et protéger les plus vulnérables parmi nous.

À travers le monde, les professionnels de la santé continuent à mettre leur propre vie en jeu afin de sauver celle des autres durant la pandémie. Il est donc clair qu’en donnant l’accès prioritaire au vaccin aux professionnels de la santé, nous assurons notre propre santé et sécurité. En conclusion, c’est uniquement en travaillant ensemble que nous pouvons mettre fin à cette crise mondiale.